Grand Public

9 mars 2017, 20e Journée Nationale de l’Audition

9 mars 2017- Journée Nationale de l'Audition

65% des Français possède un smartphone. En 2016, 85% des 12-17 ans en détienne un.

Avec 22 millions de smartphone vendus en France en 2016, l’équipe de scientifique de l’association Journée Nationale de l’Audition souhaite alerter l’opinion publique sur les effets d’une écoute prolongée sur les téléphones portables et les baladeurs.

Santé auditive: Faut-il se déconnecter des portables?

JNA 2017

 

Nous sommes de plus en plus addict au smartphone. Il est devenu le nouvel objet transitionnel, c’est le doudou du XXIe siècle. Il permet tout : regarder des films, prendre des photos, jouer, échanger sur les réseaux sociaux, téléphoner à nos amis, etc…

L’âge du 1er smartphone est lié à l’entrée au collège, soit 11-12 ans.

L’été dernier, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) publiait, le 8 juillet, un rapport d’expertise sur l’exposition aux radiofréquences, et la santé des enfants.

Le smartphone pourrait devenir toxique pour les oreilles de nos enfants. Pourquoi?

La précocité de l’usage du téléphone portable

La précocité de l’usage du téléphone portable peut entraîner une dépendance accrue.

L’exposition intensive : 2h à 3h par jour d’écoute

Dès 10 ans, le smartphone est un objet de communication quotidien. Ce « doudou » sert à écouter de la musique, regarder des vidéos, téléphoner à ses amis. À 12 ans, ils sont 30 % à déclarer écouter de la musique au moment du coucher, ils sont plus de 40 % à le faire deux ans plus tard. 1 jeune sur 3 écoute de la musique 2 à 3 heures par jour, et 2 jeunes sur 3, d’ 1 heure à 2 heures par jour. 1 jeune sur 2 a déjà ressenti une douleur dans l’oreille.

L’utilisation du casque : baisse le son !

L’utilisation du casque incite à monter le son. Ensuite, le casque augmente la pression du bruit sur l’oreille interne. L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S) recommande de limiter la durée d’écoute avec un casque audio à une heure par jour. Ce cocktail peut devenir explosif, car notre système auditif n’est pas capable de supporter une telle sollicitation ni dans sa durée ni dans son intensité. Il n’a pas opéré de mutation biologique pour s’adapter aux évolutions de nos pratiques sonores.

Résultat :

Des dégâts insidieux peuvent conduire à une perte d’audition précoce, mais aussi des traumatismes sonores (acouphènes, hyperacousie…). Sans compter les effets extra-auditifs sur le sommeil, le stress, l’hypertension, etc. L’étude de l’ANSES évoque un effet possible des radiofréquences sur les fonctions cognitives ( mémoire, attention, fonctions exécutives).

Prévention

La Journée Nationale de l’Audition est l’occasion de vous informer et de tester votre audition. Pour connaître les participants proche de chez vous, consultez le site Internet de la Journée Nationale de l’Audition.

JNA 2017 Santé auditive

Je participe à cette 20e Journée Nationale de l’Audition, le 9 mars 2017, de 9h à 12h et 13h30 à 17h30, au cabinet situé à Beaugency dans le Loiret.

En tant que partenaire de la JNA, le cabinet est un point relais d’information engagé pour la cause de la santé auditive.

Je propose également des séances gratuites* de sophrologie (45 min) spécialement destinées aux patients atteints d’acouphènes ou hyperacousie. Vous pourrez découvrir, durant cette journée, cette méthode qui permet de mieux gérer les symptômes, de les mettre à distance et de retrouver une meilleure qualité de vie.

Pour prendre rendez-vous dès maintenant, je vous invite à compléter le formulaire ci-dessous:

  • Une seule séance par personne et uniquement sur rendez-vous.

Addict au smartphone ?

18 février 2017

%d blogueurs aiment cette page :